Lettre ouverte adressée à tous les parlementaires et femmes parlementaires Consultation de la loi fédérale sur le virus Corona Diffusion : Médias Suisses, Ministères fédéraux, caisses de maladie et autres

A toutes les  femmes parlementaires et parlementaires
En date du 19 juin 2020, le Conseil Fédéral a ouvert une consultation sur le virus Covid-19.
Dans cette consultation il propose au parlement la promulgation d’une loi fédérale urgente et limitée, qui devrait permettre une injonction soutenue par la loi et de la prolonger jusqu’à la fin de 2022.
En même temps, le Conseil Fédéral a raccourci le délai de prise de position de votre part de 3 mois à 3 semaines et propose l’adoption de cette loi pour le 12 août 2020.
Compte tenu de l’immense importance du sujet cité en marge, nous nous permettons d’attirer votre attention sur ce sujet de grande importance et de vous soumettre des nouvelles significatives impliquant votre travail.
Ci-après nous nous permettons d’attirer votre attention sur des arguments importants, tout en espérant que vous pourrez vous prendre le temps d’y consacrer votre attention, ceci encore avant même que vous vous rendriez en vos vacances bien méritées.
1. Médecine
2. Démocratie, justice et liberté
3. Débat et perception, culture de l’erreur et disposition de consolidation
4. Corona 2020 et la population suisse
5. La raison pour laquelle l’exigence du Conseil Fédéral doit être rejetée
6. Nous sommes tous interpellés
1. Médecine
1.1. Les virus du corona apparaissent régulièrement pendant la saison hivernale et cela depuis de nombreuses années déjà, aussi en Suisse; ce fait est d’ailleurs connu par les experts.
1.2. Selon les prévisions confirmées, le virus Corona 19/20 n’est pas plus offensif que la grippe et qu’un des nombreux virus du rhume qui apparaissent annuellement.
1.3. Similairement, de nouvelles maladies grippales sont apparues au fil des dernières années dans la conscience des gens, (tel que SARS1, la grippe porcine, la grippe aviaire ainsi que MERS), qui ont toutes évoluées de façon bien moins sérieuse qu’initialement pronostiquée par la WHO.
1.4 Suite à de nombreuses années d’exposition au virus de Corona, l’immunité collective pourrait devenir la principale arme contre les virus du rhume. En fait, cette immunité collective a déjà été démontrée.
1.5. Comme les professionnels de la santé en sont depuis longtemps conscients, la protection immunitaire peut, entre autres, également être considérablement améliorée de manière simple, peu couteuse et selon les besoins par les actions suivantes : sommeil 8.5h, réduction de stress, prise de vitamine D3 2000E/jour, en automne et en hiver.
1.6. Parmi les efforts médicaux actuels, déployés cette saison de façon uniques et sans précédent, plusieurs options de traitements médicaux pour des patients gravement malades (par exemple la dexaméthasone, l’héparine, etc.) se sont révélées efficaces. Ces options pourraient encore être mieux utilisées, ainsi que d’autres qui restent à être promues, car encore plus prometteuses.
1.7. Les moyens de tests Corona 2020 n’ont pas été validés et sont, quant à leur efficacité, des précautions de protection du Corona introduites mais très discutables.
1.8. La confusion générale a été aggravée par une confusion conceptuelle. Jusqu’à la reformulation des termes par l’OMS en 2020, les termes « épidémie – pandémie » avaient surtout une pertinence clinique en termes de propagation. Ainsi, lorsque que le 5 % de la population totale est souffrante, on parle d’épidémie, alors qu’en 2020, nous nous sommes situés avec une contamination de 0,25 % de la population à tout temps loin d’une épidémie.
1.9. Concernant le sens des vaccinations : pour les vaccins contre la grippe, par exemple, il a été démontré que la défense immunitaire contre les virus Corona est en fait réduite, les additifs pouvant s’avérer être problématiques. De surcroit, de nombreux risques potentiels pour la santé n’ont pas encore été identifiés et ne sont pas encore connus.
2. Démocratie, justice et liberté
2.1 L’introduction de la loi d’urgence présuppose un état d’urgence. Cependant, en 2020, cet état d’urgence n’a jamais existé, mais représente plutôt et correspond encore toujours à une erreur d’appréciation transfrontalière, comme stipulé sous point 1.7.
2.2. L’introduction de la loi sur les pouvoirs d’urgence en 2020 est une rupture sérieuse et une violation claire de la conception suisse de la démocratie, du statu quo de la justice et de la liberté. Il s’agit clairement d’une violation des droits fondamentaux garantis par la Constitution fédérale.
2.3. L’expérience historique faite pendent les années 1930 à 1945 se confirme, selon laquelle des pouvoirs temporairement accordés aux gouvernements, ceci sur la base de décisions exceptionnelles nécessaires instaurées ou retirés au détriment des droits fondamentaux et de la position du souverain, sont par la suite maintenus, cela aussi en Suisse.
2.4. Sur la base de différentes sources (voir références sous le point 7.) il est justifié, selon divers indices et raisons, de mettre en doute l’exactitude et l’équité de la législation proposée par le Conseil fédéral.
3. Débat et perception, culture de l’erreur et disposition de consolidation
3.1. Des erreurs se produisent partout et font partie de notre nature. Mais si ces erreurs causent de graves dommages ou des coûts élevés, le bon sens exige qu’elles soient rapidement éliminées.
3.2 L’échange d’opinions et la discussion lors d’une audition représentent la base et la condition inconditionnelle d’une culture de communication constructive et du progrès qui en découle. Ceci est votre domaine et vous vous y connaissez.
4. Corona et la population suisse
4.1. Avec les restrictions imposées, le peuple suisse a été restreint de manière disproportionnée et violé dans ses libertés et ses droits garantis par la Constitution ainsi
que dans son bien-être. Notre peuple attend maintenant la rédemption, le confort et la sécurité.
5. La raison pour laquelle l’exigence du Conseil Fédéral doit être rejetée
5.1. Situation de départ : Juste à temps pour la fin de la session, le Conseil fédéral a mis en oeuvre la décision qu’il avait déjà prise le 8 avril en l’envoyant en consultation le 19.6.2020, donc le dernier jour de la session ! L’objectif serait de « légitimer » cette décision et de prolonger les mesures liées à la pandémie du Covid 19 « par décision parlementaire ». En clair, ainsi elle autorise le Conseil fédéral à poursuivre les mesures d’urgence sur une base légale ET consent à une prolongation jusqu’à la fin de 2022.
5.2. Entre autres, les restrictions de la liberté de la presse et de la jurisprudence ainsi que la vaccination obligatoire devraient être imposés et déclarées comme normales !
5.3. A savoir qu’il est particulièrement piquant que le Parlement allemand a approuvé un amendement législatif correspondant par la Chancelière Angela Merkel le 16.06.2020, ceci valable jusqu’en 2022.
5.4. En l’absence d’une évaluation réaliste d’un danger pertinent pour la santé dû à des coronavirus antérieurs et de mesures ayant eu des conséquences massives connues pour la population et l’économie, il est à la limite de la négligence d’approuver rétroactivement de poursuivre et de soumettre à la consultation des mesures d’urgence disproportionnées et inadéquates introduites par le Conseil fédéral.
5.5. Face aux immenses dommages déjà causés à la qualité de vie et à l’économie nationale, cela correspondrait à une consolation par l’irrationalité et l’illusion. Par votre approbation, attention et activités malavisées, toute une nation serait encore davantage cimentée, au mépris d’une relative insignifiance pour la santé.
6. Nous sommes tous interpellés
6.1. Ce que vous pouvez faire à ce sujet ?
Veuillez-vous engager personnellement. Utilisez vos possibilités pour limiter les dégâts et pour reconstruire un avenir en liberté !
6.2. Pour la réalité, la proportionnalité et la qualité de vie.
6.3. Veuillez signaler que cela ne peut continuer comme avant.
6.4. Renversez la spirale négative : nous en sommes tous capables
6.5. L’instauration commence dans la tête.
7. Sources
Lien :
https://www.achgut.com/artikel/corona_aufarbeitung_warum_alle_falsch_lagen

Ischgl: Antikörper-Test enthüllt Ausmaß der Infektionen


https://www.cell.com/cell/pdf/S0092-8674(20)30610-3.pdf
https://www.zeitpunkt.ch/index.php/der-bundesrat-will-das-notrecht-verlaengern
Vue d’ensemble et vidéos appuyant les faits :
https://youtu.be/kqVL7KR-Qyk
Podcast:
https://www.achgut.com/artikel/indubio_corona_aufarbeitung_mit_beda_m_stadler
Avec nos sincères remerciements
et toujours à votre disposition pour de plus amples informations.
Dr. med. Christian Zürcher
Directeur
Traitement de la douleur intégratif – Pain-Reset plus
Spécialiste de la douleur SSED
Thérapie neurale SANTH/SMSTN
Hirudothérapeute RME
Médecine interne générale FMH

Medic Integral sàrl
Erlachstrasse 8
CH-3280 Morat
Tel +41(0)26 672 91 11
Fax +41(0)26 672 91 12